La turista : diarrhée du voyageur

Et si on parlait de la turista ?

La turista, ou la diarrhée du voyageur, est assez fréquent pendant les voyages. C’est un sujet qui n’est ce qui est de plus affriolant. Pourtant, il est important d’en parler.

Qu’est-ce que la turista ?

La turista est assez facile à reconnaître. Vous souffrez de la diarrhée qui est parfois accompagnée de nausées, de vomissements, de crampes abdominales ou encore de la fièvre, c’est que vous êtes probablement une victime de la turista. En général, la turista engendre ces quelques désagréments. Toutefois, elle n’est pas vraiment méchante. Dans le langage médical, il s’agit d’un épisode dit aigu, mais qui est pourtant bénin. La manifestation de la turista se fait de manière très brusque et peut prendre fin après quelques heures, voire même quelques jours. La santé de la victime n’est pas pour autant mises en péril, sauf pour les personnes vulnérables. Ce sont notamment les personnes âgées, les enfants ainsi que les personnes qui sont éventuellement faibles. Ces dernières peuvent se déshydrater assez vite.

Quels sont les facteurs responsables de la turista ?

Pendant les voyages, tout le monde est vulnérable à la turista puisque notre corps doit faire de l’effort pour s’adapter physiologiquement. C’est un malaise qui peut nous toucher partout. Mais, vous aurez beaucoup plus de chance de l’attraper lorsque vous avez choisi un pays tropical ou un pays moins développé comme destination. Là où les conditions d’hygiène ne sont pas au top, il y a de la turista. En effet, ses victimes sont uniquement des personnes qui ont pu ingérer des virus, des bactéries ou des parasites provenant des aliments ou de l’eau qu’ils ont consommée.

Comment l’éviter ?

Il est assez simple de ne pas se faire avoir par la turista. Il faut seulement se méfier de tout ce que vous mangez : aliments et boissons. Les risques proviennent principalement de l’eau du robinet, des glaces et des glaçons, des aliments mal conservés, des aliments crus, des œufs, etc. Il est aussi indispensable de bien choisir l’eau où vous décidez de vous baigner. Les eaux de baignade présentent également un risque assez élevé de contamination.

février 2, 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *