Comment financer ses vacances ?

Selon les résultats d’une enquête Cofidis-Yougov, le budget moyen prévu par les Français pour leurs vacances d’été de cette année s’élevait à 1887 euros. Malheureusement, la moitié seulement était partie pour des raisons essentiellement économiques. Or, il existe différents moyens pour financer les vacances et vous permettre de recharger vos batteries au bord de la mer, à la montagne, etc.

L’épargne, la solution idéale pour anticiper et préparer ses vacances

Épargner est la première solution pour financer vos vacances. En fonction de la destination et de vos capacités financières, vous mettez régulièrement de l’argent de côté pendant toute l’année pour disposer d’un budget vacances suffisant. Il est possible que vous deviez économiser plus d’une année avant de pouvoir constituer votre cagnotte et partir. Cependant, cela vous évite de contracter un prêt et de le rembourser sur plusieurs mois.
D’ailleurs, épargner est vivement recommandé pour arriver à un équilibre budgétaire pérenne. De même, en épargnant pour vos vacances, vous pouvez vous constituer un capital pour le court terme. En cas d’imprévu comme une maladie grave ou une réparation de résidence non programmée, vous disposez au moins de l’argent pour y faire face. Vous repoussez juste vos vacances de quelque temps. Une fois la situation rétablie, vous pouvez partir l’esprit tranquille.

Le prêt personnel, la solution à l’impossibilité de se constituer un capital

Si vous n’êtes pas en mesure d’épargner et de vous constituer un capital pour les vacances, vous avez toujours la possibilité de recourir à un prêt personnel. Cette pratique n’est pas encore très répandue chez les Français. Par contre, elle est courante dans les pays voisins de l’Hexagone comme la Grande-Bretagne et l’Espagne. Faire un emprunt vous permet de compenser la somme manquante de votre budget ou de payer l’intégralité des frais de vos vacances.
De nos jours, de nombreuses banques proposent une grande variété d’offres de crédit vacances afin de vous aider à financer vos vacances. Le crédit vacances est une forme de prêt personnel classique. Outre un taux d’intérêt préférentiel, vous bénéficiez en plus d’une certaine souplesse d’utilisation. En effet, vous pouvez anticiper le remboursement du capital restant dû sans avoir à payer des pénalités de remboursement.

Les aides sociales dédiées, la solution pour les familles ayant un budget limité

Si vous faites partie des catégories de personnes qui n’arrivent pas à épargner pour vos vacances, mais ne parviennent pas non plus à obtenir un prêt, vous pouvez bénéficier des aides sociales telles que l’AVF ou Aide aux vacances familiales. Cette aide, allouée par la CAF ou Caisse d’allocations familiales, est spécialement dédiée aux familles aux revenus modestes pour leur permettre de payer les frais de leur séjour. Vous n’avez pas besoin d’effectuer une demande pour obtenir cette aide financière. Si vous y avez droit, vous serez automatiquement informé par courrier, généralement durant le mois de mars de chaque année.

L’aide aux vacances sociales constitue une autre possibilité. Néanmoins, seules les familles dites fragilisées et ayant besoin d’un accompagnement socio-éducatif afin de favoriser l’autonomie et l’insertion sociale de la famille y ont droit. Vous pouvez aussi recourir aux chèques-vacances pour combler une partie de votre budget et payer certaines dépenses durant vos vacances comme le transport, l’hébergement, la restauration et les loisirs.

Si vous travaillez dans la Fonction publique hospitalière, sachez que le CGOS propose aussi aux agents et aux retraités une prestation vacances. Cette dernière est accordée avec conditions de ressources. Pour en bénéficier, vous devez en faire la demande et inclure dans votre dossier votre avis d’impôt de l’année précédente. Cette aide est valable pour des vacances en Europe, plus précisément dans 28 pays de l’Union européenne. Bien entendu, la France en fait partie. Elle couvre jusqu’à 80 % des frais de vacances. Il faut toutefois noter que si vous en bénéficiez, vous devez séjourner dans des locations de vacances éligibles. Rassurez-vous, le choix est large. Selon votre destination, vous pouvez, par exemple vous rendre sur sunelia.com/fr/destinations/vacances-cgos pour choisir un camping éligible pour cette aide. Votre séjour doit être de 5 jours consécutifs au minimum. Vous avez droit à 15 jours de vacances par an et par famille.
Enfin, pour les salariés du secteur privé, renseignez-vous auprès du secrétariat du comité d’entreprise dans votre société si celui-ci propose des aides financières pour les vacances. Il peut s’agir de bons ou chèques vacances.

décembre 12, 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *