Comment utiliser la Carte Européenne d’Assurance Maladie ?

La Carte Européenne d’Assurance Maladie ou CEAM est un certificat provisoire. Le titulaire de ce sésame aura droit à une prise en charge des frais médicaux pendant son voyage dans les pays membres de l’espace économique européen. Découvrez davantage de détails sur cette disposition.

Le principe de la Carte Européenne d’Assurance Maladie

A faire trois semaines avant votre départ vers un pays de l’Union Européenne, vous pourrez formuler une demande d’obtention de la CEAM. Cette dernière vous sera délivrée par courriel. Ce document a une validité de deux ans. Grâce à la Carte Européenne d’Assurance Maladie, vous pourrez bénéficier d’une extension de la couverture de la Sécurité Sociale Française. Les pays membres de l’espace économique Européenne ont leurs dispositions respectives. En Grande-Bretagne par exemple, les soins auprès des établissements affiliés au National Health Service, l’équivalent britannique de la Sécu sont entièrement gratuits. Dans d’autres États tels que Malte ou la Hongrie, il faut procéder au paiement d’un ticket modérateur. La Bulgarie ne rembourse aucuns frais médicaux, mais le rapatriement peut s’envisager.

Il faut s’enregistrer auprès de la Sécurité Sociale locale

En vertu de la continuité de la Sécurité Sociale, les pays membres de l’espace économique proposent directement aux ressortissants d’autres membres de bénéficier de soins médicaux. Pour que cela se fasse, vous aurez à vous faire enregistrer auprès de l’Assurance Maladie du pays hôte dès votre arrivée. Elle vous procure alors une attestation locale de sécurité sociale. Ce document vous donne accès aux établissements de santé sur place. Il faudra tout de même bien s’informer avant toute hospitalisation. De manière générale, il n’y a pas d’intervention de la Sécurité Sociale puisque tous les frais devront être réglés sur place. Les dépenses engagées seront partiellement remboursées grâce à la présentation d’une carte européenne d’assurance maladie. Pour rappel, ce sésame est nominatif. Les voyageurs européens à partir de 0 an doivent l’avoir.

décembre 21, 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *