Assurance rapatriement de voyage : comprendre son fonctionnement

De nos jours, de plus en plus de vacanciers souscrivent à une assurance rapatriement. Cette couverture entre en jeu lors de l’évacuation d’urgence de l’assuré vers son pays de résidence en cas d’accident ou de maladie grave est nécessaire.

Les circonstances justifiant un rapatriement

Face à un problème de santé, le rapatriement de l’assuré n’est pas obligatoire. C’est seulement lorsqu’aucune infrastructure médicale locale n’est disponible pour prendre en charge la maladie de l’assuré que la couverture de rapatriement entre en scène. En effet, suivant l’état et la condition du patient, il ne peut bénéficier sur place des soins appropriés, ce qui nécessite un rapatriement. Mais, quoi qu’il en soit, c’est le service d’assistance de la compagnie d’assurance qui est le dernier décideur d’un éventuel rapatriement. Par ailleurs, on retient parfois une alternative au rapatriement. Dans ce cas, on transporte l’assuré vers une ville proche de sa destination et qui admet les infrastructures indispensables pour prodiguer les soins dont il a besoin.

L’accès au service de rapatriement

Pour pouvoir profiter d’une rapidité d’intervention, l’assuré doit choisir une compagnie d’assurance avec un service disponible tous les jours et à toutes heures de la journée. Par ailleurs, les vacanciers doivent privilégier les compagnies qui disposent d’une logistique performante apte à fournir une intervention rapide et efficace en cas de sinistre.
L’accès au service de rapatriement est ouvert aux utilisateurs de certaines cartes bancaires Gold et Platinum lors d’un voyage à l’étranger que ce soit pour faire du tourisme ou pour des raisons professionnels. Pour y souscrire, l’assuré doit payer son billet d’avion avec cette carte. Toutefois, les garanties varient suivant le type de carte à utiliser. De plus, les garanties ne couvent que les séjours à l’étranger de moins de 90 jours.
Enfin, il est important de noter que la garantie rapatriement s’accompagne toujours d’autres couvertures telles que la prise en charge en cas d’hospitalisation ou le paiement de frais de secours.

juillet 23, 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *